La littérature policière s’efforce de refléter la société telle qu'elle a été, qu'elle est, ou qu'elle devient.
Est-ce prétendre, alors, qu’énigmes, crimes ou intrigues, ne sont que prétextes à évoquer des faits passés, actuels ou futurs, qu'ils soient politiques, économiques, sociaux, régionaux ou nationaux, voire internationaux ?
Certainement pas.
Néanmoins l'enquête policière se déroule dans un environnement donné. Enquêteurs et criminels sont des hommes et des femmes immergés dans ce contexte.
Pour ce qui est de l'environnement, dans mes polars, c'est le Sud. Le sud de la France, et plus particulièrement, le Var, ses paysages, son climat, la mer, la mentalité de ses habitants, l'apparente convivialité et la violence sous-jacente.
Pour le contexte sociétal, ce sont les grands thèmes qui marquent notre époque : les injustices, la science, l'écologie, le climat, les migrations, le terrorisme, les droits de l'homme, le nationalisme, etc...

lundi 27 juillet 2015

Sélection finale du Prix du Quai des Orfèvres 2016

J'ai participé à ce concours en me disant que je n'avais aucune chance. Mais la formule me plaisait bien : envoi du manuscrit anonyme par la poste accompagné d'une enveloppe cachetée dans laquelle sont notées sur une feuille les coordonnées de l'auteur. Le tout avant le 15 mars.
Et puis l'attente. Sans trop y croire. Jusqu'au 30 juin.
Et là ! Surprise. Heureuse surprise.
Le secrétariat du jury - en l’occurrence la maison d'édition Fayard - m'informe que mon manuscrit a été retenu dans la sélection finale. Il y a 6 élus parmi les 80 reçus.
Pour moi c'est déjà une victoire.
Donc, l'attente continue.
Le jury se réunira en septembre et le choix définitif aura lieu début octobre.
Patientons, mais sans pression cette fois.