La littérature policière s’efforce de refléter la société telle qu'elle a été, qu'elle est, ou qu'elle devient.
Est-ce prétendre, alors, qu’énigmes, crimes ou intrigues, ne sont que prétextes à évoquer des faits passés, actuels ou futurs, qu'ils soient politiques, économiques, sociaux, régionaux ou nationaux, voire internationaux ?
Certainement pas.
Néanmoins l'enquête policière se déroule dans un environnement donné. Enquêteurs et criminels sont des hommes et des femmes immergés dans ce contexte.
Pour ce qui est de l'environnement, dans mes polars, c'est le Sud. Le sud de la France, et plus particulièrement, le Var, ses paysages, son climat, la mer, la mentalité de ses habitants, l'apparente convivialité et la violence sous-jacente.
Pour le contexte sociétal, ce sont les grands thèmes qui marquent notre époque : les injustices, la science, l'écologie, le climat, les migrations, le terrorisme, les droits de l'homme, le nationalisme, etc...

vendredi 7 mars 2014

Lemaitre... du polar

Le prix Goncourt 2013, Pierre Lemaitre est un auteur de polar confirmé.
Avant de vous précipiter sur "Au revoir la-haut", lisez la trilogie Verhoeven, en livres de poche.


Trois polars à l’atmosphère glaçante, autour d’un commandant de la police nationale atypique, ne serait-ce que par sa taille. Une écriture soignée, des phrases courtes, percutantes.

Dans le premier, "Travail soigné", le policier est confronté à une affaire qu’il pressent ne ressembler à aucune autre, face à un assassin qui semble avoir tout prévu.

Le second opus, "Alex", raconte l’histoire d’une belle jeune femme séduisante qui est enlevée, séquestrée et torturée d’une manière dont la description par l’auteur est difficilement supportable. Mais quand le commissaire Verhoeven découvre enfin sa prison, la jeune femme a disparu.

La trilogie s’achève avec "Sacrifices". Une simple citation : « Un événement est considéré comme décisif lorsqu’il désaxe complètement votre vie. Par exemple, trois décharges de fusil à pompe sur la femme que vous aimez. » Tout est dit.