La littérature policière s’efforce de refléter la société telle qu'elle a été, qu'elle est, ou qu'elle devient.
Est-ce prétendre, alors, qu’énigmes, crimes ou intrigues, ne sont que prétextes à évoquer des faits passés, actuels ou futurs, qu'ils soient politiques, économiques, sociaux, régionaux ou nationaux, voire internationaux ?
Certainement pas.
Néanmoins l'enquête policière se déroule dans un environnement donné. Enquêteurs et criminels sont des hommes et des femmes immergés dans ce contexte.
Pour ce qui est de l'environnement, dans mes polars, c'est le Sud. Le sud de la France, et plus particulièrement, le Var, ses paysages, son climat, la mer, la mentalité de ses habitants, l'apparente convivialité et la violence sous-jacente.
Pour le contexte sociétal, ce sont les grands thèmes qui marquent notre époque : les injustices, la science, l'écologie, le climat, les migrations, le terrorisme, les droits de l'homme, le nationalisme, etc...

mercredi 26 septembre 2012

UN POLAR "SCIENTIFIQUE"

    A René LE GAL 

Je viens de terminer votre livre acheté cet été, et je me suis régalée. Ce livre fait partie de ceux que l'on lit d'une seule traite parce qu'on ne peut pas le quitter. Mais le problème est là. La fin arrive et on se retrouve tout malheureux parce qu'on a l'impression de quitter des personnages attachants avec lesquels on voudrait continuer à faire un bout de chemin. Bravo pour les explications scientifiques qui m'ont permis de faire des progrès dans la génétique. On sent que vous dominez nettement ce domaine.
     À quand les nouvelles aventures de l'inspecteur Aubin ? Ne nous faites pas trop attendre.

                                                                                              Michèle Mattalia.  Août 2012

Le laboratoire du diable. Les Presses du Midi. 18 €